jeudi 26 janvier 2012

Coup de cœur de janvier : Julie Bernard

Lumière et transparence. Deux mots qui résument le travail de la vitrailliste Julie Bernard. Julie, alias Roulie, qui inaugure cette formule remaniée de la rubrique coup de cœur, a eu la patience de se prêter au jeu pour répondre à mon (long) questionnaire...
Julie travaille le verre de façon résolument contemporaine, mêlant abstraction et figuration, stylisation de la nature, pour des créations toujours empreintes de poésie..., qu'il s'agisse de restauration de vitraux anciens dans de belles demeures lilloises, de créations, de détournements de mobiliers, de luminaires, d'objets purement décoratifs, ou encore de bijoux.

Fleurs de verre...

Quel est ton parcours ?
Suite à un bac histoire de l'art et deux années d'études supérieures en lettres et en histoire de l'art, j'ai enfin assumé le désir de faire des "arts appliqués" et je suis rentrée en mise à niveau à Olivier de Serres (E.N.S.A.A.M.A.) à Paris. J'ai ensuite intégré dans cette même école un D.M.A (Diplôme des Métiers d'Art) vitrail-métier de la transparence.
Au sortir de l'école j'ai travaillé dans un atelier de restauration de vitraux. J'ai collaboré ensuite avec deux autres vitraillistes au sein de l'atelier 17 à Lille.
Depuis 2010, je travaille seule dans mon atelier de création et de restauration de vitraux à Wambrechies (59), juste à côté de Lille.

Un des travaux d'étudiante de Julie


Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Je suis très curieuse : je me nourris aussi bien d'un paysage urbain que du travail d'un artiste, d'une photographie, ou d'une exposition scientifique...
Cependant il est indéniable que mes sources d'inspirations principales sont toutefois la Nature, le Japon, et la photographie qui allie structure et lumière. Ah oui, j'oublie également que j'aime beaucoup feuilleter les magazines de déco et les livres de reconnaissance de plantes et d'animaux.

Lampe au poisson

Lampes aux poissons

Vitrail Marécages


Quelles sont tes passions en dehors de la création ?
Passion est un mot un peu fort pour moi : j'ai tendance à m'éparpiller, aimer beaucoup de choses. Je parlerai plutôt de centres d'intérêt : la gravure (mais c'est de la création), les expositions, découvrir des villes, la littérature américaine, les livres de photographies, la bande dessinée, la randonnée. Et les lampes : si j'avais le budget, je ferai une collection fabuleuse de lampes "phares" du début du vingtième siècle jusqu'à aujourd'hui !

Gravure


Quels sont tes matériaux de prédilection ?
Le verre forcément, même si je le traite plus comme une feuille de papier transparente ou translucide que comme une pâte malléable ! J'aime intégrer dans mes créations du papier et du métal.


Qu’est-ce qui, selon toi, caractérise ton travail ?
Aucune idée... Je pense toutefois être assez graphique. Je pense souvent d'abord une œuvre comme une sensation graphique et non colorée.


* * *

Quelques réalisations


Pare-vue pour une maison particulière.

Je suis très satisfaite de cette création car elle est très légère et graphique. J'ai longuement cherché à équilibrer les deux panneaux avant de trouver une composition qui m'aille. Dans mes recherches, je voulais d'abord retrouver l'effet de pièces de verre "mises en chef d' œuvre" que l'on peut apercevoir dans certains vitraux du XVIème siècle, un effet d'astres dans une constellation. Puis finalement est ressorti un motif végétal très épuré. Je me suis surprise !


* * *

Lampes Rêves de nature.

J'ai travaillé sur ces lampes pour le concours "Rêve de nature". Je ne savais pas que mes recherches aboutiraient à des lampes. Mon but au départ était d'exprimer la lumière qui transparaît parfois au travers des feuillages et la gracilité. La gravure sur verre était pour moi la manière la plus délicate de mettre cela en forme.
Pour mettre en valeur le blanc de la gravure sur le transparent du verre, je devais encadrer mon dessin, et mettre une lumière artificielle. Ces objets sont donc devenus des lampes. La forme finale est également un clin d'œil à l'idée du vase.


* * *

Paravent Chardons

Paravent Chardons, détail

Je voulais travailler sur le blanc et exprimer un paysage. Techniquement, dans mon dessin j'avais le désir de mettre en forme l'idée du point, du pointillé de mon trait. Cela a été réalisé par des enlevés, et de la gravure sur verre.
Note : la structure de ce paravent est une fenêtre en bois de récupération.

* * *

A quoi ressemble ta journée-type ?
Je suis assez « carrée « dans mes journées. Je suis à l'atelier de bonne heure le matin afin de travailler soit sur des chantiers de création ou de restauration, afin de partir à des rendez-vous chez des clients (je suis tout de même artisan également !).
La création se fait plutôt l'après-midi. Quant au travail des maquettes, à mes recherches, c'est toujours le soir chez moi, au calme.


Où habites-tu ?
Lille, dans le super quartier de Bois Blancs.


Quels endroits fréquentes-tu à Lille ?
J'aime la galerie d'art la Sécu dans le quartier Fives. Les expos y sont toujours très bien et la boutique présente toujours de bons créateurs.
L'Hybride, pour les expos et les projections.
J'aime également traîner à la Gare Saint Sauveur.
Et j'adore le restaurant thaï Les Douceurs du Phuket et le libanais rue d'Artois.


As-tu des amis créateurs ? Parle-nous d’eux !
Oui, j'ai des amis créateurs :
Toi d'abord ! (Ah, je suis démasquée... Il est peut-être temps de vous dire que Julie et moi avons partagé pendant quelques mois une colocation artistiquement bio à la fin de mes études à Lille, il y a plusieurs années. Sans oublier la troisième larronne, Stéphanie !)

Le collectif de la Carpe qui est un atelier de sérigraphie tenu par Erone, Amose, Spear à Lomme. Ils ont chacun leur propre production mais accueillent et aident d'autres artistes qui veulent faire de la sérigraphie.

Marion Vandenbroucke
Elle est illustratrice. Je l'ai rencontrée à des cours de gravure. J'aime beaucoup son travail en noir et blanc, son trait précis et serré.

Tipoun - Aurélie Dooghe
J'aime beaucoup la façon dont Aurélie magnifie sa vision de la nature. Son univers est très féérique !

Bruno Lalau
Mon voisin d'atelier. Il est plasticien. Il fabrique ses propres papiers avec des plantes qu'il glane au bord de la Deûle et crée des installations. Il est actuellement exposé à l'Hospice D'Havré (Tourcoing) et bientôt à la Maison Folie de Lomme.

Nathalie Grall
C'est une grande graveuse. Je l'ai rencontrée en suivant ses cours. Son univers est tout à fait fabuleux et il résonne très fort en moi. Le travail de la lumière par les noirs, ses compositions d'image très "asiatiques", certains de ses paysages à la limite de l'abstrait...
Oeuvre à découvrir !


Quelle est ta démarche de travail ?
Je la cherche encore donc difficile de répondre à cette question... Je ne sais pas, c'est mon gros complexe quand on me pose cette question de ne pas me rendre compte de la façon dont je travaille. Je suis souvent contrainte d'abord par les exigences d'une commande. Cependant les clients me laissent une grande part de créativité, et le jeu est de s'affranchir de cela et de la technicité. J'ai peu de temps dernièrement pour la création pure.

Deux lampes


Peux-tu décrire ton atelier ?
Mon atelier est dans une ancienne menuiserie, entouré d'autres ateliers d'artistes et d'un très beau jardin. Il est très lumineux. C'est un grand espace entouré de fenêtres avec au centre une très grande et haute table en bois sur laquelle je travaille.
Tout autour se répartissent des casiers à verre, un bureau, un établi. C'est un grand bazar bien organisé où s'accumulent beaucoup de matériaux.




Julie au travail !

Quels sont tes projets ?
Faire plus de création pure, tester la sérigraphie sur verre et faire plus de gravure sur papier. Travailler plus les luminaires. Je suis actuellement trois chantiers de restauration et un de création. J'ai eu également deux commandes pour une série de luminaires.

Pare-vue


Ton actualité ?
A part mes commandes à l'atelier, peut-être préparer une exposition à Valenciennes, je vais poser des créations au Grand Bassin au Vestiaire à Roubaix. Et au Village des Métiers d'Art de Desvres (62).


Enfin, as-tu une anecdote à raconter, ou un message à faire passer ?
Avoir les yeux grands ouverts et être curieux de tout.

Verre gravé, détail.


Où trouver Julie ?
Son site internet : http://roulie.bernard.free.fr/
Son atelier se visite sur rendez-vous, toutes les informations sont sur son site.

Mobile
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 janvier 2012

Petite mise au point sur Joy

Ma petite Joy a rencontré un succès inattendu, ce qui lui a donné l'occasion de parcourir le monde, du moins, virtuellement !
My little Joy met an unexpected success, which gave her the opportunity to travel worldwide, virtually at least !


Tout d'abord, un énorme merci à Cynthia Tineapple de Polymer Clay Daily pour avoir écrit un article sur Joy. Pour ceux qui ne connaissent pas PCD, il s'agit de la référence américaine dans le domaine de la pâte polymère, un peu l'équivalent de notre Parole de Pâte national... Autant vous dire que c'est un immense honneur !
First of all, a huge thank you to Cynthia Tineapple of Polymer Clay Daily for writing about Joy. For those who do not know PCD, it's the American reference in the polymer clay area... Let's say it's a great honor!
 

* * *

Ce qui m'a fait très plaisir aussi, c'est d'être contactée par le secrétaire du Bearded Collie Club de France, très intéressé par Joy, qui m'a fait l'honneur d'une publication dans sa revue mensuelle.
It made ​​me very happy too to be contacted by the secretary of Bearded Collie Club de France. He was very interested in Joy, and made me the honor of a publication in their monthly magazine .
* * *

Enfin, ce qui m'a le plus touchée, ce sont vos commentaires ! J'admets que j'y suis peut-être allée un peu fort dans mon article sur Joy en menaçant de tous les maux ;) les personnes qui oseraient me passer d'autres commandes de ce type ! Ce qui m'a fait peur, c'est de devenir une artiste spécialisée dans les portraits d'animaux, mais après tout, pourquoi pas ? De plus, malgré le temps passé pour la réalisation de Joy, j'ai beaucoup apprécié donner vie à cette petite sculpture.
Certains parmi vous seront donc heureux de l'apprendre : oui, à la supplication générale ;))) , je veux bien prendre vos commandes. Chiens, chats, canaris, iguanes, bernard l'ermite, tout, je fais tout ! Ou presque ! :D
Cependant, il faudra attendre un peu, car je ne pourrai réaliser ces commandes qu'à partir du mois d'avril. Pourquoi ce délai ? Eh bien, il y a ce fameux livre, celui dont je vous parle depuis bientôt un an, qu'il va quand même falloir terminer un jour ! Je vous en reparlerai bientôt, car il y a beaucoup à dire (hélas) sur le sujet...Je peux juste vous dire que le livre sera magnifique, évidemment ! :)

In the end, what touched me most are your comments ! I admit that I've perhaps gone a bit too far in my article about Joy by threatening of all kinds of evil people who'd dare to order more figurines of this type ! Actually what scares me is to become an artist specialized in animal portraits, but after all, why not ? Moreover, despite the time spent for making of Joy, I really enjoyed giving life to this little sculpture.
Some of you will be pleased to hear that yes, in general supplication;))), I will take your orders. Dogs, cats, canaries, iguanas, hermit crabs, I can do everything! Or almost! :D
However, you'll have to wait a little, because I can make these orders from April. Why such a delay? Well, there's that famous book I've been talking about for almost one year, it has to be over one day ! I'll write about it soon, as there is a lot to say (unfortunately) on the subject... I can just tell you that the book will be beautiful, of course ! :)


* * *

Je remercie également les auteurs de blogs qui ont relayé mon travail dernièrement :
I also thank the bloggers who have taken over my work lately :
 
Charlotte de L'écharlotte pour son joli portrait,
Marie, de Afleurdepô,
Perle Rouge en Belgique,
Glinki en Russie (enfin, si j'ai bien compris !),
Gotha Créations et No Hazart pour avoir relayé le message de Lulu,
Dominique de la crêperie Tonnerre de Brest qui relate elle aussi (et beaucoup mieux que moi) notre collaboration pour les vitrines de Noël,
Et enfin, Vincent de My DIY, qui publie régulièrement les tutoriels que je lui propose ! 

J'espère que je n'ai oublié personne !
I hope I didn't forget anyone !

* * *
 
Il n'y a rien de plus gratifiant pour un artiste que de voir son travail reconnu et apprécié !
Merci à tous !
There is nothing more rewarding for an artist to see his work recognized and appreciated ! 
Thank you all !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 13 janvier 2012

Une vitrine de Noël


Au mois d'octobre, j'ai ouvert mon atelier au public pendant deux jours, lors des Portes ouvertes des Ateliers d'Artistes 2011. Cette manifestation est souvent l'occasion de faire de belles rencontres, et de discuter avec de nombreuses personnes intéressées par l'art et la création. L'année dernière, j'ai notamment sympathisé avec Dominique (qui allait à l'école avec ma mère !). Elle adore la Bretagne, à tel point qu'elle a ouvert avec sa soeur, il y a une dizaine d'années, une crêperie bretonne à Calais, Tonnerre de Brest.
Dominique participe tous les ans au concours des vitrines de Noël, dont le thème cette année était "acidulé", et m'a demandé si je pouvais l'aider à réaliser sa vitrine. Bien entendu, j'ai été enchantée de cette demande, et aussi très touchée que Dominique m'accorde sa confiance pour cet évènement qui lui tient à cœur.

Ma mission consistait à réaliser un décor dans deux caisses à saumon, deux jolies caisses en bois récupérées par Dominique et destinées à orner la vitrine de la crêperie.
Nous avons beaucoup discuté pour savoir ce que j'allais mettre dans ces deux boîtes ! Il fallait créer deux ambiances différentes, mais complémentaires

C'était un défi pour moi car c'est la première fois que je réalise une composition aussi grande et complexe. Le format de boîtes était assez délicat à gérer pour la composition : 65 cm de long sur 25 cm de hauteur environ.
Pour des raison de légèreté (les boîtes devant être suspendues), j'ai utilisé des matériaux légers : du papier mâché et de la Fimo airlight, et j'ai utilisé la pâte polymère, plus lourde, pour les détails les plus fins : visages, accessoires, et les sucettes que je voulais très brillantes et gourmandes !

Voici quelques photos et explications...


La forêt de bonbons

Nous avons décidé de créer pour la première caisse une forêt de sucettes, dans laquelle se cache une petite bigoudène (crêperie bretonne oblige...) à l'air mutin.

La petite bigoudène en cours de réalisation

La coiffe bretonne traditionnelle
 
Corps recouvert de papier de soie et peint à l'acrylique. J'envisage d'investir dans une loupe prochainement...

Peinture du décor de la boîte avec les bonbons. Acrylique encore.

Sucettes en carton mousse, papier mâché et peinture acrylique. La grosse sucette spirale du milieu est en pâte polymère.


Des fleurs à croquer et des petits oiseaux amoureux !

Une plante-sucre d'orge en Fimo. On voit un peu l'envers du décor sur cette photo...

Chez moi, test d'éclairage avant la livraison ! Ce que je préfère : les fraises Tagada suspendues ! Vous pouvez remarquer que la boîte est lumineuse. Je vous rassure tout de suite, c'est Dominique qui a fait l'installation électrique, pas moi ! (Je serais capable de m'électrocuter avec une pile 12 volts...)


La vitrine de droite, remplie de bonbons ! Malheureusement, je n'ai pas de photo similaire de l'autre vitrine... :(



Le décor presque entier. Mise en situation.


La petite bigoudène qui se cache derrière un arbre sucré !


* * *


Le saumon

Pour la deuxième caisse, nous voulions jouer sur le lettrage présent sur la boîte : "Saumon fumé ficelle artisanal". J'ai donc créé un saumon qui sert de maison à un petit pêcheur breton, amoureux de la bigoudène de l'autre boîte.
Pour faire le saumon, je me suis servie d'une image trouvée sur internet et agrandie beaucoup beaucoup pour l'imprimer. Cela m'a servi de base pour une silhouette que j'ai découpée dans du carton-mousse. J'ai un peu triché en l'allongeant pour l'adapter au format de la boîte.

J'ai créé du volume grâce à du papier aluminium que j'ai ensuite lissé avec une couche de Fimo airlight. En parallèle, j'ai réalisé les nageoires et la queue dans du fil métallique que j'ai planté dans le corps.
J'ai ensuite recouvert le tout de papier mâché : d'abord du papier journal à certains endroit, puis les dernières couches avec du papier de soie, pour avoir un fini texturé mais délicat. Les nageoires sont uniquement couvertes de papier de soie pour conserver de la transparence.

Le corps a été peint à l'acrylique.


J'ai ensuite ajouté des pois noirs et patiné très légèrement avec de la peinture à l'huile argentée pour donner des reflets rappelant la peau d'un vrai saumon.
Le travail de Krisoft sur Agathe m'a beaucoup aidée pour définir l'apparence que je voulais donner à la peau ! Ma première idée était de créer des écailles en volume (des mois de travail ?), mais en voyant son poisson, je me suis rendue compte que l'on pouvait tout à fait suggérer la peau de poisson juste grâce à la peinture.

Le visage du petit pêcheur

 Main en cours de réalisation.

Chaise en métal et papier mâché. Hauteur : 3,2 cm.

 Il ne manque plus que la canne à pêche !

La dulcinée du petit pêcheur qui l'attend patiemment à terre.

 Avant le grand départ !

Tout est en place : la canne à pêche et le poisson, et la boîte dans la vitrine !

* * *

C'était agréable de travailler pour/avec Dominique, car elle a une grande sensibilité artistique, et en outre nous avons beaucoup de goûts en commun : par exemple nous sommes fans de Chloé Rémiat et de Laurane Quentric !

Malheureusement, Noël est passé, la vitrine a été démontée, cependant les boites vont rester dans la crêperie, puisqu'elles font maintenant partie de la décoration permanente du restaurant ! Vous pouvez donc aller les admirer en vrai si vous passez par là ! Et n'hésitez pas à aller vous régaler des crêpes et galettes de Tonnerre de Brest (Mmmm, la Salidou au caramel au beurre salée... ah, je bave !)

Crêperie Tonnerre de Brest
16, Place d'Armes
62100 Calais
03 21 96 95 35
 
* * *

Veuillez me pardonner pour la qualité des photos, prendre un grand objet en photo, c'est plus difficile que faire de la macro-photographie, surtout quand on n'a plus qu'un vieil appareil usé, et que la nuit tombe à 17h... Mais promis, je m'achète bientôt un appareil de pro (c'est mon cadeau de Noël...) !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 janvier 2012

Joy, ou pourquoi je déteste (parfois) ma meilleure amie !

Pour commencer cette nouvelle année, je voudrais vous présenter Joy. Il s'agit d'une adorable chienne de race Bearded Colley, que mon amie Anne-Charlotte m'a demandé de représenter en pâte polymère, afin de faire un cadeau de Noël à quelqu'un dont elle est très proche.

To begin this new year, I would like to present you Joy. It is an adorable Bearded Collie pedigree dog my friend Anne-Charlotte asked me to represent in polymer clay, to make a Christmas gift to someone she is very close.
 

* * *

 Voici quelques photos étape par étape de la réalisation de cette figurine.
Here are some step by step pictures of the realization.

Pour commencer, la structure en aluminium est façonnée d'après une photo de la vraie Joy.
First, the aluminum foil structure is shaped after a photograph of the real Joy.
 

La structure est ensuite recouverte d'une couche de pâte polymère blanche d'environ 2 mm d'épaisseur.
The structure is then covered with a layer of white polymer clay about 2 mm thick.
 


Avec le clay gun, j'ai extrudé des "boudins" blancs et noirs que j'ai ensuite coupés en tronçons d'environ 1 cm de long puis façonnés à la main un par un... Maintenant, vous comprenez mieux pourquoi je déteste ma meilleure amie ?
With the clay gun, I extruded black and white tubes, cut them into pieces about 1 cm long then shaped them by hand one by one... Now you understand better why I hate my best friend?
 


Les poils sont ensuite appliqués sur le corps en se superposant.
The hair is then applied all over the body.
 


La langue.
The tongue.
 
 

La truffe.
The nose.
 
 

Les yeux sont faits avec des perles de verre noir, pour l'éclat.
The eyes are made with black glass seedbeads.



Les oreilles.
The ears.
 
 

La coiffure.
The hairdress.
 


Et voici Joy (après la cuisson) !
Here is Joy (after baking) !
 


* * *


Comme je suis masochiste, j'ai décidé de lui créer aussi une boîte-vitrine dans la foulée...
As I am a masochist, I decided to create a window box at the same time...
 
* * *

Cela m'a fait plaisir d'apprendre que la destinataire de ce cadeau a été très touchée ! Toutefois, je tiens à préciser que la prochaine personne qui me demande de réaliser une miniature de chien sera immédiatement supprimée de mes amis Facebook, Twitter, etc. C'est clair ? ;)
 
I've been very pleased to learn that the person who received this gift was very moved ! But I want to clarify that the next person who asks me to make a miniature dog will be immediately banned from my contacts. Is that clear? ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...