jeudi 26 janvier 2012

Coup de cœur de janvier : Julie Bernard

Lumière et transparence. Deux mots qui résument le travail de la vitrailliste Julie Bernard. Julie, alias Roulie, qui inaugure cette formule remaniée de la rubrique coup de cœur, a eu la patience de se prêter au jeu pour répondre à mon (long) questionnaire...
Julie travaille le verre de façon résolument contemporaine, mêlant abstraction et figuration, stylisation de la nature, pour des créations toujours empreintes de poésie..., qu'il s'agisse de restauration de vitraux anciens dans de belles demeures lilloises, de créations, de détournements de mobiliers, de luminaires, d'objets purement décoratifs, ou encore de bijoux.

Fleurs de verre...

Quel est ton parcours ?
Suite à un bac histoire de l'art et deux années d'études supérieures en lettres et en histoire de l'art, j'ai enfin assumé le désir de faire des "arts appliqués" et je suis rentrée en mise à niveau à Olivier de Serres (E.N.S.A.A.M.A.) à Paris. J'ai ensuite intégré dans cette même école un D.M.A (Diplôme des Métiers d'Art) vitrail-métier de la transparence.
Au sortir de l'école j'ai travaillé dans un atelier de restauration de vitraux. J'ai collaboré ensuite avec deux autres vitraillistes au sein de l'atelier 17 à Lille.
Depuis 2010, je travaille seule dans mon atelier de création et de restauration de vitraux à Wambrechies (59), juste à côté de Lille.

Un des travaux d'étudiante de Julie


Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Je suis très curieuse : je me nourris aussi bien d'un paysage urbain que du travail d'un artiste, d'une photographie, ou d'une exposition scientifique...
Cependant il est indéniable que mes sources d'inspirations principales sont toutefois la Nature, le Japon, et la photographie qui allie structure et lumière. Ah oui, j'oublie également que j'aime beaucoup feuilleter les magazines de déco et les livres de reconnaissance de plantes et d'animaux.

Lampe au poisson

Lampes aux poissons

Vitrail Marécages


Quelles sont tes passions en dehors de la création ?
Passion est un mot un peu fort pour moi : j'ai tendance à m'éparpiller, aimer beaucoup de choses. Je parlerai plutôt de centres d'intérêt : la gravure (mais c'est de la création), les expositions, découvrir des villes, la littérature américaine, les livres de photographies, la bande dessinée, la randonnée. Et les lampes : si j'avais le budget, je ferai une collection fabuleuse de lampes "phares" du début du vingtième siècle jusqu'à aujourd'hui !

Gravure


Quels sont tes matériaux de prédilection ?
Le verre forcément, même si je le traite plus comme une feuille de papier transparente ou translucide que comme une pâte malléable ! J'aime intégrer dans mes créations du papier et du métal.


Qu’est-ce qui, selon toi, caractérise ton travail ?
Aucune idée... Je pense toutefois être assez graphique. Je pense souvent d'abord une œuvre comme une sensation graphique et non colorée.


* * *

Quelques réalisations


Pare-vue pour une maison particulière.

Je suis très satisfaite de cette création car elle est très légère et graphique. J'ai longuement cherché à équilibrer les deux panneaux avant de trouver une composition qui m'aille. Dans mes recherches, je voulais d'abord retrouver l'effet de pièces de verre "mises en chef d' œuvre" que l'on peut apercevoir dans certains vitraux du XVIème siècle, un effet d'astres dans une constellation. Puis finalement est ressorti un motif végétal très épuré. Je me suis surprise !


* * *

Lampes Rêves de nature.

J'ai travaillé sur ces lampes pour le concours "Rêve de nature". Je ne savais pas que mes recherches aboutiraient à des lampes. Mon but au départ était d'exprimer la lumière qui transparaît parfois au travers des feuillages et la gracilité. La gravure sur verre était pour moi la manière la plus délicate de mettre cela en forme.
Pour mettre en valeur le blanc de la gravure sur le transparent du verre, je devais encadrer mon dessin, et mettre une lumière artificielle. Ces objets sont donc devenus des lampes. La forme finale est également un clin d'œil à l'idée du vase.


* * *

Paravent Chardons

Paravent Chardons, détail

Je voulais travailler sur le blanc et exprimer un paysage. Techniquement, dans mon dessin j'avais le désir de mettre en forme l'idée du point, du pointillé de mon trait. Cela a été réalisé par des enlevés, et de la gravure sur verre.
Note : la structure de ce paravent est une fenêtre en bois de récupération.

* * *

A quoi ressemble ta journée-type ?
Je suis assez « carrée « dans mes journées. Je suis à l'atelier de bonne heure le matin afin de travailler soit sur des chantiers de création ou de restauration, afin de partir à des rendez-vous chez des clients (je suis tout de même artisan également !).
La création se fait plutôt l'après-midi. Quant au travail des maquettes, à mes recherches, c'est toujours le soir chez moi, au calme.


Où habites-tu ?
Lille, dans le super quartier de Bois Blancs.


Quels endroits fréquentes-tu à Lille ?
J'aime la galerie d'art la Sécu dans le quartier Fives. Les expos y sont toujours très bien et la boutique présente toujours de bons créateurs.
L'Hybride, pour les expos et les projections.
J'aime également traîner à la Gare Saint Sauveur.
Et j'adore le restaurant thaï Les Douceurs du Phuket et le libanais rue d'Artois.


As-tu des amis créateurs ? Parle-nous d’eux !
Oui, j'ai des amis créateurs :
Toi d'abord ! (Ah, je suis démasquée... Il est peut-être temps de vous dire que Julie et moi avons partagé pendant quelques mois une colocation artistiquement bio à la fin de mes études à Lille, il y a plusieurs années. Sans oublier la troisième larronne, Stéphanie !)

Le collectif de la Carpe qui est un atelier de sérigraphie tenu par Erone, Amose, Spear à Lomme. Ils ont chacun leur propre production mais accueillent et aident d'autres artistes qui veulent faire de la sérigraphie.

Marion Vandenbroucke
Elle est illustratrice. Je l'ai rencontrée à des cours de gravure. J'aime beaucoup son travail en noir et blanc, son trait précis et serré.

Tipoun - Aurélie Dooghe
J'aime beaucoup la façon dont Aurélie magnifie sa vision de la nature. Son univers est très féérique !

Bruno Lalau
Mon voisin d'atelier. Il est plasticien. Il fabrique ses propres papiers avec des plantes qu'il glane au bord de la Deûle et crée des installations. Il est actuellement exposé à l'Hospice D'Havré (Tourcoing) et bientôt à la Maison Folie de Lomme.

Nathalie Grall
C'est une grande graveuse. Je l'ai rencontrée en suivant ses cours. Son univers est tout à fait fabuleux et il résonne très fort en moi. Le travail de la lumière par les noirs, ses compositions d'image très "asiatiques", certains de ses paysages à la limite de l'abstrait...
Oeuvre à découvrir !


Quelle est ta démarche de travail ?
Je la cherche encore donc difficile de répondre à cette question... Je ne sais pas, c'est mon gros complexe quand on me pose cette question de ne pas me rendre compte de la façon dont je travaille. Je suis souvent contrainte d'abord par les exigences d'une commande. Cependant les clients me laissent une grande part de créativité, et le jeu est de s'affranchir de cela et de la technicité. J'ai peu de temps dernièrement pour la création pure.

Deux lampes


Peux-tu décrire ton atelier ?
Mon atelier est dans une ancienne menuiserie, entouré d'autres ateliers d'artistes et d'un très beau jardin. Il est très lumineux. C'est un grand espace entouré de fenêtres avec au centre une très grande et haute table en bois sur laquelle je travaille.
Tout autour se répartissent des casiers à verre, un bureau, un établi. C'est un grand bazar bien organisé où s'accumulent beaucoup de matériaux.




Julie au travail !

Quels sont tes projets ?
Faire plus de création pure, tester la sérigraphie sur verre et faire plus de gravure sur papier. Travailler plus les luminaires. Je suis actuellement trois chantiers de restauration et un de création. J'ai eu également deux commandes pour une série de luminaires.

Pare-vue


Ton actualité ?
A part mes commandes à l'atelier, peut-être préparer une exposition à Valenciennes, je vais poser des créations au Grand Bassin au Vestiaire à Roubaix. Et au Village des Métiers d'Art de Desvres (62).


Enfin, as-tu une anecdote à raconter, ou un message à faire passer ?
Avoir les yeux grands ouverts et être curieux de tout.

Verre gravé, détail.


Où trouver Julie ?
Son site internet : http://roulie.bernard.free.fr/
Son atelier se visite sur rendez-vous, toutes les informations sont sur son site.

Mobile
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Je trouve cela sublime :) J'adore !

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique. Oh là là. Magnifique. Bravo, quel talent! J'aime tout! Pour l'instant je suis mosaïste mais il va falloir qu'un beau jour je me mette au vitrail. Merci pour ces belles photos, et ce long reportage passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Delphine ! Oui, Julie est très douée.
      Si ça t'intéresse, elle participe ce week-end à la braderie de l'art à Roubaix, mais ça fait peut-être un peu loin...
      A bientôt.
      Dorothée.

      Supprimer
    2. Je me serais bien aventurée (parisienne,va!) à Roubaix mais pas en décembre, mois très très chargé... Si tu peux, tu peux lui communiquer mon mail si elle envoie des news de temps en temps: anisetceladon@gmail.com
      Merci!
      Et très belle année à toi...

      Supprimer
    3. Julie envoie une newsletter régulièrement. Je vais lui donner ton adresse mail.
      Merci et très bonne année à toi aussi !

      Supprimer

Merci pour votre commentaire.
Pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter : http://eepurl.com/RSbRj !
Bonne journée.
Dorothée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...