mardi 14 mai 2013

Compte-rendu du salon Pop Up et de la Foire de Paris

Le week-end dernier, j'ai eu la chance de participer à deux salons parisiens : Pop Up et la Foire de Paris, grâce à la plateforme de créateurs DaWanda !


* * *


Je me rendais à Pop Up avec une certaine appréhension, puisque mon expérience de ce salon, lors de la première édition en décembre 2010, avait été très mitigée : j'avais fait de jolies rencontres, mais très peu vendu (à peine de quoi payer mon stand...).
 
J'ai bien fait de retenter ma chance cette année. Pour commencer en beauté, j'ai obtenu une bourse grâce à DaWanda, ce qui a couvert mes frais de participation, en plus d'être très motivant.
Ensuite, il faut bien le dire, mon stand a connu beaucoup de succès (pour l'anecdote : j'ai vendu 10 fois plus que la fois précédente. Ce qui n’était pas si difficile, puisque je partais de loin...).
 
Cela est dû à plusieurs raisons je pense : pour commencer, mon travail a beaucoup évolué depuis 2010, qualitativement et esthétiquement, surtout depuis que la création est devenue mon métier à temps complet.
Je pense aussi que mes bijoux ont plu parce qu'on ne les voit pas partout, ils ont leur personnalité. Si les gens veulent un pendentif Jolie Poupée ou Petit mignon, il n'y a que moi qui les fais (en théorie bien sûr, je ne vous parlerai pas ici de mes problèmes récurrents de copie).
De plus, j'ai fait de gros progrès en étalagisme, et mon stand ressemblait enfin à... un stand, et non plus à un étal de marché ! C'est important qu'il y a ait une cohérence entre les produits vendus et leur mise en scène. Je me suis donc concocté un stand doux et épuré comme mes créations. Les photos prises avec mon téléphone ne lui rendent malheureusement pas justice.
Dernière raison, plus prosaïque, mais probablement déterminante : j'étais bien placée, dans l'espace DaWanda tout près de l'entrée. Le positionnement et la visibilité sont très importants, lorsqu'il y a autant d'exposants.


Participer à une exposition est aussi une bonne occasion pour faire de belles rencontres : autres créateurs, acheteurs, gérants de boutiques... Ma voisine de stand était l'adorable Sophie, créatrice des bijoux en cuir de la jolie marque Naminoé. J'ai aussi été ravie de rencontrer Lucie Hervé, et Catharina de Dodo & Cath.
Cela m'a fait très plaisir de revoir Ophélia / Pÿr, et Fabienne du Comptoir des pipelettes...
J'ai aussi rencontré des gens que je connaissais seulement virtuellement, comme Reyhan, père adoptif de l'une de mes figurines et talentueux auteur de bande dessinée, ou Anna Pika. Autres créateurs et artistes, et/ou fans de ma page Facebook, cela fait tellement plaisir de mettre un visage sur des noms ! Mon seul regret : n'avoir pas eu plus de temps pour aller voir les autres stands.
 
La clientèle de Pop Up est, dans l'ensemble, un public plutôt jeune, avec un intérêt marqué pour la création, et donc j'ai passé la journée à bavarder avec tout le monde, un vrai bonheur pour moi qui passe toutes mes journées enfermée dans mon atelier !

Photo ©Fabienne Zacchi


Mes nouveaux présentoirs carrés, et les présentoirs à boucles d'oreilles faits maison...

Mon nouveau présentoir

J'avais embarqué Jeanne de Dissident Sheep dans l'aventure Pop Up. Malheureusement, ses créations n'ont pas su trouver leur public, car son travail de très grande qualité est vraiment plus orienté vers la haute couture, et ses prix sont en rapport avec le temps et le travail consacrés à chacune de ses pièces, mais je suis convaincue que ses bijoux vont cartonner dans pas très longtemps, car j'ai rarement vu un travail aussi fin, surtout pour une créatrice de son âge (23 ans, c'est injuste !).

* * *

La Foire de Paris

A la Foire de Paris, le public est plus généraliste qu'à Pop Up, la moyenne d'âge est plus âgée. Il y a évidemment (beaucoup) plus de visiteurs : 600 000 visiteurs sur 10 jours l'année dernière (Ce qui représente 60000 visiteurs par jour, quand même), un peu moins cette année aux dires des exposants chevronnés.

J'avais un stand pour deux jours, le dimanche et le lundi, sur l'espace DaWanda divisé en 6. Après un couac à l'installation, avec ma table de 1,99 m de long (rapportée de Calais pour l'occasion) qui ne rentrait pas sur le stand de 1,96 m de large (2 m en théorie, mais c'était sans compter l'épaisseur des cloisons) et un gros moment de panique, tout est rentré dans l'ordre. Avec la configuration de mon stand, je précise que je devais me dandiner sous la table pour sortir de mon stand... La grande classe ! Pensez-y si un jour on vous enferme dans un stand, à déconseiller aux claustrophobes ! ;) D'accord, j'aurais pu agencer mon espace autrement, mais je tenais vraiment à avoir "pignon sur rue", pour plus de visibilité.

Photo ©DaWanda

Bref, à 10 h le dimanche, j'étais prête à accueillir la foule en délire. Je n'ai pas tardé à déchanter : il y avait du monde certes, mais pas la foule que j'imaginais, et bien souvent les gens avaient déjà épuisé leur budget pour la journée sur d'autres stands. Le problème avec ce genre d'expositions énormes, c'est qu'il y a tellement d'exposants que le public se dilue.
Le cloisonnement des stands posait aussi un problème : il fallait vraiment être juste en face pour voir qu'il se passait quelque chose dans les box.
Enfin, il manquait une chose essentielle à mon stand : une signalétique digne de ce nom. Je vais remédier à cela pour mes prochaines expositions.

Dans l'ensemble, je suis plutôt satisfaite de cette expérience, même si financièrement ça aurait pu être mieux (sur les deux jours à la Foire de Paris, j'ai vendu un peu moins qu'en une journée à Pop Up...). J'ai vendu assez pour payer mon stand et mes frais. Si je fais une moyenne avec Pop Up, je m'en sors bien quand même.

J'ai eu la chance d'avoir de chouettes créatrices à mes côtés : j'ai retrouvé Naminoé et ses élégants bijoux en cuir, et rencontré Raphaëlle, du Bureau des Objets Emotifs, et Stéphanie, de Rose de Fontaine, aux créations textiles délicieusement décalées.
J'ai aussi reçu la visite de la créatrice de bijoux Natacha Plano, dont je suis fan, quel honneur ! J'ai eu des contacts avec des boutiques, avec des organisateurs de petites expositions et de grands salons... Bref, plein de choses intéressantes pour l'avenir !



C'est moi ou mes photos sont vraiment pourries ?

En conclusion : Paris c'était bien, mais j'ai déjà vendu autant voire plus lors d'expositions à Calais. Je pense malgré tout que cela vaut la peine de s'exporter de temps en temps, car cela permet de toucher un public différent, de se faire connaître, et d'avoir de nouveaux contacts. Je participerai probablement à la prochaine édition de Pop Up, le 30 novembre, et peut-être à une grosse exposition en octobre.

Ce week-end aura aussi été l'occasion de rencontrer Mathilde et Chloé, de DaWanda France, sympathiques et dynamiques, très à l'écoute. Cela rend mon expérience de DaWanda plus réelle et humaine !

Merci encore à tous les gens croisés pendant ces quelques jours. Désolée si j'ai oublié des noms (n'hésitez pas à me le signaler dans les commentaires). Et merci à ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'au bout !
 
* * *
 
Prochaines expositions

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires:

  1. Je trouve ton stand très joli et tes bijoux sont très bien mis en valeur :)

    RépondreSupprimer
  2. un bilan plutôt positif, signe de maturité et d'expérience! ton stand epuré est très bien, tes bijoux se suffisent à eux même de toutes façons! bonne continuation et longue vie aux folles marquises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie-Hélène ! Longue vie et succès à Merry Mary aussi ! :)))

      Supprimer
  3. je suis pas venue, mea culpa, je me rachete avec Milka tuc ;)
    mais sinon, je suis ravie pour toi!
    selon mes observations ,un créateur fait main met au moins 8 ans ( en travaillant ses créations tout ce temps là) pour devenir plus au moins connu et plus au moins rentable! Je pense souvent au parcours de Barbara Zigouis qui malgré les copies en masse par les coréens a obtenu un magnifique partenariat avec Fendi enfants.
    Tout ça est pour dire que celui qui persévère se verra gratifié!
    et c'est ton cas je pense aussi, bravo pour la parution sur un site américain de la pâte fimo!
    J'adore ton présentoir, tu te doutes bien avec ces têtes si mimi!
    Bravo , bravo et continue :)
    des bisous!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Julie.
      Oui, quel dommage ! Mais j'espère bien que nous aurons d'autres occasions de nous rencontrer.
      Merci pour ton avis super encourageant ! C'est vrai que parfois je me dis que c'est bien long de se faire connaître. Mais quoiqu'il arrive, en effet, je compte persévérer, la création est toute ma vie (je n'ai pas le choix) ! Et honte à moi, je ne connais pas Barbara Zigouis, mais je vais combler mon ignorance de ce pas !
      Bisous.
      Dorothée.
      P.S. Quoi, Milka Tuc ? Où ça ??? :D

      Supprimer
  4. Merci pour cet article ! Je me suis souvent demandée si je devais tenter l'expérience Pop Up, ayant eu des échos lointains d'une très mauvaise organisation. Tjs est-il que j'aime bcp ton travail et je m'en vais fureter ds tous ces liens communiqués ! Longue vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sarah.
      J'espère que tu as trouvé ton bonheur dans mes liens.
      Mon avis sur Pop Up est très subjectif, car même si cela a bien marché pour moi, de nombreux autres créateurs n'ont rien vendu... :(
      Le mieux, c'est de tester pour se rendre compte !
      A bientôt.
      Dorothée.

      Supprimer
  5. Salut Dorothée, c'était super de te rencontrer après t'avoir suivie depuis plus d'un an. :) C'était marrant de découvrir tes créations en vrai après les avoir admiré moult fois en ligne. (tiens d'ailleurs, tu ne fais plus la série avec les tubes translucides ? je me souviens d'un très beau collier bleu clair ou blanc...)
    Ton stand était clairement l'un des plus beaux, c'est top si l'événement a été positif pour toi.

    Moi aussi j'ai bavé devant les bijoux de Dissident Sheep, juste ma-gni-fiques ! A porter pour les grandes occases...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne.
      Merci pour le compliment ! :) Cela m'a fait très plaisir aussi de te rencontrer !
      Le fameux collier translucide est resté à l'état de prototype pour le moment, comme pas mal de choses d'ailleurs... :/
      Je transmets le compliment à Jeanne !
      Bises.
      Dorothée.

      Supprimer
  6. Ton stand Pop Up était magnifique !!
    J'avais prévu d'y passer, mais habitant de l'autre côté de Paris, j'ai été prise d'une grosse flemme et n'y suis pas allée.
    Ce n'est que partie remise, puisque j'aimerais m'offrir une de tes créations, donc autant pouvoir en essayer plusieurs pour faire un choix =)
    Ravie d'avoir lu tous les aspects positifs de ce salon (je ne parle pas de la Foire de Paris où je ne mets plus les pieds depuis des années).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Édith.
      Ah, tu as une dent contre la Foire de Paris ? Pour quelle raison (si ça n'est pas indiscret, tu peux me le dire en MP si tu préfères) ?
      C'est sûr que Pop Up n'est pas une grosse machine comme la Foire de Paris, c'est plus confidentiel, et plus bordélique ! Peut-être plus humain du coup...
      Je serai probablement là au Pop Up de novembre, surtout, motive-toi la prochaine fois ! ;)
      Bonne journée.
      Dorothée.

      Supprimer
  7. Bonjour Dorothée !
    Tu as fait une analyse à mon avis très pertinente de tes journées.
    Personne ne peut ignorer ton talent mais malheureusement ça ne suffit pas toujours à remplir les poches.
    Pour ma part, avec un talent beaucoup plus modeste que le tien, j'ai moi aussi mon petit succès lors des marchés de NoËl (j'ai abandonné les expo/ventes des autres occasions où je perds vraiment ma journée)
    Je disais donc, que je faisais généralement de belels journ"es lors des marchés de Noël, notamment depuis que:
    1- je soigne mon stand avec une déco discrète mais un style affirmé (mais ça prend du temps)
    2-j'essaie de faire des bijoux "différents". On m'a souvent fait le remarque que, bien qu'utilisant le polymère, c'était bien de voir autre chose que des macarons et des viennoiseries.
    3-L'emplacement : l'année dernière, je me suis trouvée dans un emplacement complétement improbable, obligée de coller mon stand donc pas de place pour moi et mon petit matériel derrière (ça m'a évité la gymnastique de passer dessous), avec une lumière qui fonctionnait avec une minuterie donc qui s'éteignait constamment ! Mais j'étais placée dans l'entrée et mon stand était le premier que les visiteurs voyaient (et le dernier aussi, obligés de repasser par l'entrée pour sortir !)
    Bisous et bonne continuation !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire !

      Je ne participe pas à beaucoup d'expositions non plus, je préfère bien les sélectionner, et investir mon énergie dans des expositions qui en valent la peine. Je mise sur la qualité plus que sur la quantité, et j'y trouve mon équilibre. En revanche, je n'ai pas trouvé que je vendais plus à une saison qu'à une autre...

      En fait, il y a beaucoup de critères pour qu'une exposition soit un succès ou pas... Ce qui fait aussi qu'un marché (de Noël ou autre) peut cartonner, et celui de la ville voisine être un gros bide, tient à quelques constantes, et à un peu de hasard aussi (météo, autre évènement le même jour...).

      Avec ma petite expérience, voici ce que j'ai observé, en général :

      Un évènement qui fonctionne a avant tout une campagne de communication digne de ce nom, dans la presse ET sur internet.

      Un évènement de créateurs crédible respecte ses exposants ET son public. Une ligne de conduite, une "unité", dans les stands des exposants sont importantes. Si le stand à côté du mien vend du Made in China, les visiteurs penseront que mes bijoux aussi sont Made in China et ne comprendront pas mes tarifs. Idem si le stand à côté vend des bijoux fait main mais grossiers à 5 € (et cassés après 5 minutes, véridique)... Pareil si un exposant-boulet passe sa journée à gueuler "c'est pas cher" et utilise une corne de brume pour attirer les clients sur son stand (histoire vécue, hélas pour mes oreilles). Sauf que, incroyable, ça les fait plutôt fuir !

      J'évite les expos de plein-air (surtout dans ma région !). Déjà, c'est risqué pour le stand, et, inévitablement le public pense être à une braderie (=discute les prix) ou un marché (=produits pas chers bas de gamme) et respecte moins le travail exposé.
      De manière générale, il faut éviter les endroits dévalorisants et autres plans foireux (cf : http://lesfollesmarquises.blogspot.fr/2012/08/les-expositions-de-lete-cest-fini.html et commentaires). Je me suis déjà retrouvé reléguée, il y plusieurs années, à l'étage d'un bâtiment, enfermée dans une petite pièce toute seule avec mon stand, desservie pas une coursive extérieure, alors que la grande salle d'expo était au rez-de-chaussée dans un autre bâtiment. Je précise que c'était en décembre... Heureusement que ma meilleure amie était avec moi, sinon on m'aurait retrouvée morte de solitude... C'était une expo gratuite, mais en deux jours j'ai vendu pour 20 €...
      Alors franchement, je préfère payer et participer à une exposition digne de ce nom, parce que le but est de gagner sa vie, et pas d'offrir gratuitement une animation pour la ville ! Il faut exiger le meilleur pour son travail.

      J'ai aussi remarqué que mon travail se vend mieux lorsque les gens me connaissent déjà un peu : par internet ou la presse locale, car cela rassure, et les gens savent ainsi que mes créations demandent du temps et sont uniques.
      Avec le recul, j'ai même constaté que les expositions où je vends le plus sont celles que j'organise avec mon association Made in Calais, car nous gérons la communication du mieux que nous pouvons, à notre petite échelle, et opérons une sélection pour que le public sache qu'il trouvera toujours de belles choses originales à nos expositions. Ainsi, nous savons attirer un public véritablement intéressé par le fait-main. Nous limitons aussi le nombre d'exposants, pour que chaque créateur puisse y trouver son compte. En contrepartie, organiser une exposition demande beaucoup de temps et d'énergie !

      Désolée de m'être étendue sur le sujet (et encore, j'aurais pu faire plus long ! ;) ). J'espère que tu retenteras ta chance et que tu connaîtras le succès à d'autres moments qu'à Noël !

      Bises.

      Dorothée.

      Supprimer
  8. J'ai bien aimé discuter avec toi à pop-up. Ce fut une belle découverte. En effet si tu n'étais venu à Paris, je ne t'aurai pas connu. Si je n'ai pu acheter à ce moment, il est fort sûr que ce sera le cas la prochaine fois! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aurélie.
      C'est réciproque !
      Merci pour ton commentaire, cela m'a permis d'aller découvrir ton joli blog et tes superbes dessins !
      A bientôt.
      Dorothée.

      Supprimer
  9. Tes photos ne sont pas si mal, en tout cas ce stand avait l'air super sympa, j'aurais adoré passer au salon Pop Up malheureusement je n'étais pas au courant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah zut alors, c'est dommage ! :(
      Note tout de suite la date du prochain salon Pop Up : le 30 novembre ! :D
      Bises.
      Dorothée.

      Supprimer
  10. Une belle rencontre et 3 belles journées :)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour tout d'abord je tiens à vous féliciter car votre stand est magnifique , calle et sobre comme j'aime , de ce fait j'aimerais beaucoup savoir ou avez vous trouver vos présentoire à boucles d'oreilles svp je les veux , et brao pour le présentoire que vous avez fait il estt très beau.
    J'attend avec impatience votre réponse.
    byby sbaiaziza@yahoo.fr

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire.
Pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter : http://eepurl.com/RSbRj !
Bonne journée.
Dorothée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...