mardi 30 juillet 2013

De retour sur le blog ! En vrac : week-end à Paris, Hey ! part 2, Bijohrca, Japan Expo, rencontre avec Selma d'Apolline Point

Cela fait déjà plus d'un mois que je n'ai rien écrit sur le blog, honte à moi ! Je suis rarement restée aussi longtemps sans m'exprimer ici, et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir des choses à dire ou à montrer, mais j'ai ressenti le besoin de m'éloigner un peu, de faire une pause, et de réfléchir...
Le temps est passé très vite aussi, je pensais être plus tranquille en juillet, mais en fait j'ai du terminer tout ce que je n'ai pas eu le temps de faire ces derniers mois (et ça fait beaucoup de choses), faire un grand rangement de mon appartement, trier le contenu de mon ordinateur... Et aussi, j'avoue que je profite de l'été qui est enfin arrivé (à Calais, il ne dure que quelques jours, alors il ne faut pas rater le coche) (d'ailleurs, ça y est, on dirait qu'il est fini !).

 Quelques recherches des derniers jours, au Posca et stylo-bille

Pour revenir sur l'article précédent, je suis heureuse de vous annoncer qu'Initiatives Calaisis a validé mon projet et son soutien financier à mon entreprise. Je vais donc bénéficier d'un prêt à taux zéro ainsi qu'une subvention, qui vont me permettre d'acheter le matériel qui me fait défaut.
Après le stage Crysalis (qui fera l'objet du prochain article de ce blog) fin juin, j'ai enfin pu fêter mon anniversaire avec des amis, autour d'un cocktail, au bar La mauvaise Herbe. J'étais ravie que mes amies créatrices soient de la partie : Kiboochan, Merry Mary, L'Habit Zontine, Dissident Sheep, Les créations de Ion. J'ai été gâtée (à suivre aussi...).

* * *

Un week-end à Paris (Attention, cet article contient du name dropping.)

Début juillet, j'ai enchaîné avec quelques jours ensoleillés et bien remplis dans la capitale. Une fois n'est pas coutume, j'ai réussi à traîner Patrice avec moi. Le vendredi, j'ai d'abord fait un saut chez mon fournisseur de chaîne préféré, rue du Temple. Le midi, nous avons mangé dans un petit resto sympa et sans prétention : L'oiseau sans tête, très bon et raisonnable au niveau prix.

Nous avons passé l'après-midi à la Halle Saint Pierre, au pied du Sacré Cœur, pour voir l'exposition Hey ! Part 2. Patrice et moi avions adoré la première partie, il y a un an et demi.
Malheureusement, je n'ai pas été assez désobéissante pour prendre des photos... C'est pourquoi les photos ci-dessous sont de la photographe Alyz Tale, qui présente sur son blog un aperçu d'un reportage paru dans le magazine Elegy. Je vous invite à aller voir les autres photos sur son blog, mais le mieux est encore de profiter des derniers jours de l'exposition, qui se termine le 23 août !
 
L'affiche de l'exposition, avec une sculpture de Kate Clark

Les impressionnantes sculptures biomécaniques de HR Giger, qu'on ne présente plus.
J'avoue, elles font leur petit effet.

Une sculpture de Choi Xooang

Elisabeth Mc Grath. J'adore !

Paul Toupet et son installation du Gisant

En plus de l'exposition Hey !, il y avait au rez-de-chaussée une exposition de Ciou. Son travail est encore plus impressionnant en vrai, ça fourmille de détails et c'est d'une délicatesse folle, avec des couleurs vives et pourtant subtiles.


Après une balade à Montmartre sous un soleil de plomb, nous avons fini la journée dans un restaurant asiatique près du canal Saint Martin. Un chouette resto où nous étions déjà allés, mais désolée, j'ai oublié son nom...

* * *

Le samedi, j'ai du chercher une paire de chaussures en urgence, car en bonne nordiste habituée aux frimas en toute saison, j'étais venue avec mes bottes en cuir, sans me douter qu'il allait faire 30 degrés et que ça serait tout bonnement insupportable. En 10 minutes, Patrice m'a déniché la perle rare : des ballerines en cuir corail avec un petit noeud noeud, pour 13 €... Ca y est, j'ai trouvé mon personal shopper. 
Le seul défaut desdites chaussures étant d'arborer sur la semelle intérieure le nom d'un magazine que je lisais quand j'avais la moitié de mon âge actuel... Personne n'est parfait (et là, en faisant une petite recherche Google, je viens de voir que la parution de Jeune et Jolie s'est arrêtée en 2010. Ou comment être à la pointe de la mode avec des chaussures qui ont au moins 3 ans...). Bon, et deux jours de marche intensive avec des chaussures neuves, ça n'est pas une bonne idée, je confirme.

Le midi, nous avions rendez-vous avec Selma, qui s'occupe de l'excellent blog Apolline Point. J'avais hâte de faire sa connaissance, et je n'ai pas été déçue. Nous avons mangé à Higuma, rue Sainte Anne. Selma est adorable, c'était vraiment génial de pouvoir enfin la rencontrer et discuter avec elle.
Nous sommes ensuite partis en expédition à Bijohrca, le salon professionnel de la bijouterie, sur l'invitation de la créatrice Natacha Plano. Et là, autant vous dire que j'étais pire qu'une gamine chez Willy Wonka ! Je n'ai malheureusement pas eu le temps de tout voir (nous n'y sommes restées que 3 heures, après tout !). Patrice et ma cousine ont quand même résisté une demi-heure.
Ce salon est réservé aux professionnels, le but étant pour les exposants de trouver de nouveaux points de vente, souvent à l'étranger. Les stands sont très chers (plusieurs milliers d'euros, et oui...), mais les commandes passées sont conséquentes. Je voulais voir à quoi un salon pro ressemblait, car je serai peut-être amenée à y exposer un jour. C'était donc intéressant de glaner le ressenti des uns et des autres.

Photo : ©David Chabert

 L'espace Cream, une sélection de jeunes créateurs. Photo : ©David Chabert

Mes coups de cœur, en vrac : Natacha Plano, Les Pingouins, Gisel B., et gros coup de cœur pour Manitas de Plata, deux sœurs espagnoles dont j'ai enfin pu voir les réalisations en vrai ! J'ai aussi eu le plaisir de croiser Ophélia / Pÿr (qui n'avait malheureusement pas de stand).

L'éléphant de Manitas de Plata (travail en cours). Photo ©Manitas de plata.
Je suis depuis quelques jours l'heureuse propriétaire de ce superbe pendentif.

L'un des modèles phares de Natacha Plano : le pendentif poupée Ninon.
Photo ©Natacha Plano

Après avoir quitté Selma, nous avons fini la journée en remontant la rue des Martyrs avant d'aller dîner chez Yoom (encore un restaurant asiatique, spécialisé dans les dim sun). Le principe : on compose son menu avec différents paniers contenant chacun deux à trois bouchées cuites à la vapeur. L'addition grimpe vite, mais c'est vraiment miam miam. Et les desserts valent le détour aussi.

Programme du dimanche : Japan Expo (au cas où vous ne l'aviez pas encore compris, ce week-end était placé sous le signe de l'Asie)... Pffiiiiou, jamais vu une chose pareille ni autant de monde au même endroit (c'est la provinciale qui vous parle). Il faisait chaud, il y avait plein de gens plus ou moins bien déguisés (mention spéciale à la tortue ninja en carton), d'autres qui les prenaient en photo ou se faisaient prendre en photo avec les cosplayers au détour d'une allée, plein de post-ados (dégoulinants de transpiration, de préférence) avec des pancartes "free hugs" (c'est une technique de drague ici, paraît-il, ça fait peur). Je me suis même fait alpaguer par des types qui pensaient que j'étais costumée et voulaient prendre une photo avec moi (ou était-ce une autre technique de drague ?).

 Avec une jolie Edward aux mains d'argent.

 Avec ma chère cousine

Surprise en plein baillement.
Je sais, ma vie est passionnante, mais c'est juste pour vous montrer un peu l'ambiance.

J'ai été parfois déçue de retrouver toujours la même chose sur les stands de goodies : les même bonnets, sacs, etc. kawaii : panda, renard... En revanche, j'ai dévalisé ce qui restait sur le stand Aranzi Aronzo, l'univers de ces deux sœurs m'a complètement emballée, et je me dis qu'un jour peut-être Les folles Marquises pourrait prendre cette direction.
Malheureusement, j'ai trouvé l'espace créateurs plutôt décevant aussi (sempiternels bijoux gourmands, fantaisie de mauvaise qualité...). J'ai quand même retrouvé Naminoé et ses jolis bijoux en cuir, Cécile Simon et ses accessoires élégants, et j'ai pu admirer les BJD de Créatures infernales.
Et j'ai enfin pu m'offrir le superbe livre Chemin perdu d'Amélie Fléchais sur le stand des éditions Soleil.

Bref, la Japan Expo, ce fut bien rempli, chaud et éprouvant. Une expérience à faire. A renouveler, je ne sais pas... On m'a déjà dit plusieurs fois que je devrais y exposer, mais je ne sais pas si j'y survivrais !
Après ça, nous n'étions pas mécontents de nous poser dans le train pour le grand Nord, après une petite bière en terrasse en compagnie de ma cousine et de son mari.

* * *

A la maison, nous avons retrouvé ça. Parfois, je me demande à quoi ça sert d'aller à Paris. :)


* * *

Et vous, vous passez de bonnes vacances ?
A très vite, j'espère !
Dorothée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Félicitations pour ton projet de financement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Il était temps : mon ordinateur va rendre l'âme dans les semaines qui viennent, et pour l'appareil photo, c'est déjà fait ! :(

      Supprimer
  2. It seems that you had a great fun there! : )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indeed, it was exhausting, but soooo great ! :D

      Supprimer
  3. Adorable ces petits moments partagés !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire.
Pour ne rien rater, abonnez-vous à la newsletter : http://eepurl.com/RSbRj !
Bonne journée.
Dorothée.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...