dimanche 24 février 2013

Creatura Mixomatosa - preview

Et voici Creatura Mixomatosa juste avant la cuisson. Je posterai de meilleures photos dès que possible. Je crois bien que je suis amoureuse ! ;) Je commence enfin à être contente de mon travail (même s'il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, hein), j'ai l'impression de trouver ma voie (et ma voix) petit à petit. Je n'ai qu'une hâte : trouver le temps d'en faire d'autres ! (Mais ce n'est pas gagné, vu la semaine qui m'attend...)
Creatura Mixomatosa sera mise en vente la semaine prochaine dans ma boutique Etsy. Ca va me faire mal au cœur de la laisser partir, mais c'est le seul moyen que j'aie trouvé pour me motiver à produire plus de figurines.
 
Here is Creatura Mixomatosa just before curing. I'll post better pics as soon as possible. I think I'm in love ! ;) I begin to feel happy with my work, I'm slowly finding my way. I can't wait to create more figurines (but I can tell you it won't be next week...).
Creatura Mixomatosa will be available in my Etsy shop next week. I will be very sad to let it go, but it's the only way I've found to motivate me to produce more figurines.
 

J'en profite pour vous rappeler que j'expose mes bijoux dimanche prochain au café La Timbale, si vous passez par Calais, venez me dire bonjour, ça me ferait plaisir ! C'est un mini-marché de créateurs, nous serons quatre créatrices et une photographe.
If you're in Calais next Sunday, come and see me at La Timbale, where I organize a miniature craft market with three other girls and a photographer. More informations here !
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 23 février 2013

Le pendentif Jolie Poupée dans le Lovebook Dawanda.

Comme je vous l'annonçais il y a quelques semaines sur ma page Facebook, le pendentif Jolie Poupée fait partie du nouveau Lovebook Dawanda (p. 10).


Quand j'ai commencé à vendre en ligne, en 2010, c'est sur DaWanda que j'ai ouvert ma première boutique. C'est idiot à dire, mais mon rêve à l'époque était que l'un de mes bijoux fasse partie un jour du Lovebook. Je suis ravie que ce jour soit enfin arrivé, et que mon pendentif se retrouve aux côtés d'aussi jolies créations, tels l'élégant sautoir Cheyenne de Gisel B. (p. 6), l'abat-jour raffiné de Min-Jon (p. 9), la graphique tasse Triangle des Miniboux (p. 11), ou encore l'adorable sac de Muik Design (p. 23). Merci à l'équipe de daWanda !

Quant à mon pendentif, vous pouvez le retrouver dans
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 21 février 2013

Travaux en cours : deux figurines

Deux figurines sur lesquelles je travaille en ce moment. Toujours en pâte polymère, principalement.
La première est encore toute nue, la deuxième est une commande, je dois encore la cuire et hop, elle pourra s'envoler dans sa nouvelle famille !

Creatura Mixomatosa

Lulus hivernicus à bois dorés
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 19 février 2013

Une douce histoire au creux d'un médaillon... Et pourquoi je ne ferai plus de figurines de mariage

Après mûre réflexion, j'ai pris une grande décision. Deux, en fait.

1) J'ai décidé de ne plus faire de figurines pour des mariages. D'un côté, cela représente un gros stress, de l'autre, réaliser des figurines est un travail très éprouvant (pour moi tout au moins), et je préfère garder mon temps et mon énergie pour réaliser les figurines qui sortent de mon cœur. De plus, je suis souvent sollicitée (une fois par semaine environ) pour réaliser des figurines personnalisées, et au final les gens changent d'avis quand je leur annonce le prix (alors qu'il est dérisoire par rapport à la quantité de temps et de travail nécessaires, et aussi par rapport à la somme que les mêmes personnes vont dépenser pour ledit mariage).

Une semaine de travail, ci pas cher, j'vous le fais à - 50 % m'sieurs dames !

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de la masse de travail qu'il y a derrière un objet de ce type. Si on vous demandait d'accepter de baisser votre salaire, que diriez-vous ? Voilà. Moi aussi j'ai des factures et des charges à payer, ce n'est pas parce que j'aime ce que je fais que ce n'est pas un "vrai" travail. J'ai donc choisi de ne plus perdre mon temps, et de ne plus me brader.
Je trouve aussi dommage de créer une véritable sculpture juste pour que les gens y voient un joli cake topper (ça n'est pas le cas de Katia, qui conserve précieusement la sculpture que j'avais réalisée pour son mariage). C'est comme les gens qui passent à l'atelier et me disent que mon Arbre ferait un super présentoir à boucles d'oreilles (en pensant me faire plaisir en plus...) (désolée Eva. ;) Mais tu n'es pas la seule). Allez donc dire à Brancusi que ses sculptures auraient fait des porte-manteaux bien pratiques ou à Giacometti que l'Homme qui marche aurait été un tisonnier fantastique. Non que je me mette au niveau de ces grands artistes, je n'ai pas cette prétention, mais c'est pour illustrer le principe. Alors crotte.
J'espère que vous me comprenez. N'hésitez pas à me donner votre avis.

Porte-manteau, de  Brancusi
Présentoir à bijoux de luxe
Tisonnier 1, de Giacometti

* * *

2) DONC, si vous cherchez un cadeau unique et personnalisé, je vous propose désormais des médaillons contenant un double portrait. Ce n'est pas forcément pour un mariage, cela peut être pour vous, pour votre meilleur(e) ami(e), pour l'élu(e) de votre cœur, etc. J'ai eu l'occasion d'en réaliser par le passé, cela m'avait beaucoup plu, je m'étais bien amusée, et j'ai très envie d'en refaire.
C'est un petit objet (fermé, il mesure 2,6 x 3,8 cm) que l'on pourra garder toute sa vie, porter sur soi constamment (il est monté sur une chaîne) ou garder précieusement dans une vitrine, tenir fermé avec ce doux secret à l'intérieur, ou bien porter avec ouvert et susciter la curiosité et les sourires autour de soi.
 
Ce petit médaillon est fait avec beaucoup d'amour. Il raconte une histoire.
 
Si cela vous intéresse, vous pouvez le commander via ma boutique Etsy.

Désolée pour la qualité des photos, elles datent un peu, et ce sont des objets que je n'ai plus, bien évidemment. Même le meilleur logiciel de retouche au monde n'y peut pas grand chose... Matériaux utilises : pâte polymère, métal et chaîne plaqués argent.








Bonne journée les amis !
Dorothée

* * *

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 18 février 2013

Catalogue professionnel printemps-été 2013 Les folles Marquises

couverture catalogue printemps été 2013 les folles marquises

Le catalogue printemps-été 2013 Les folles Marquises est désormais en ligne. Vous pouvez le consulter ci-dessous.
Les tarifs revendeurs sont disponibles sur simple demande à : lesfollesmarquises[at]gmail.com.

Les Folles Marquises Spring Summer 2013 catalog is now online. You can browse it below.
Wholesale prices are now available at : lesfollesmarquises[at]gmail.com. Retailers only.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 15 février 2013

Comment se ruiner...

Bonne nouvelle : mes boucles d'oreilles pendus It rocks font désormais partie de la sélection de Comment se ruiner, le site anti-crise, expert en cadeaux geeks, décalés, drôles, et, à coup sûr, originaux !
Je vous conseille d'aller vous perdre sur le site, vous ne serez pas déçus ! ;)
Vous pourrez y trouver, en vrac : des nains de jardins zombies, une ceinture de bières, le maillot de bain de Borat, un mug Lego, entre autres choses "inutiles, et donc tout à fait indispensables"...
 



Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 13 février 2013

Un dimanche à la Timbale - Prochaine exposition


J'ai le plaisir de vous donner rendez-vous le dimanche 3 mars à la Timbale,
10 rue Royale à Calais, de 11 h à 19 h.
 
Vous trouverez toutes les informations pratiques sur le blog de l'association Made in Calais.
 
Pssst, c'est moi qui ai réalisé le visuel, une bonne occasion de "jouer" avec ma toute nouvelle tablette graphique !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 5 février 2013

Quelques conseils pour le travail de la pâte polymère - La cuisson

Les figurines de mon livre Monstres et Figurines en pâte polymère
faisant semblant de juste sortir du four

Suite aux demandes de plusieurs personnes, j'ai décidé de rassembler mes conseils sur la pâte polymère dans une série d'articles techniques. Je ne suis pas diplômée en pâte polymère, et même avec mes 25 ans d’expérience en la matière, je ne prétends pas tout savoir sur le sujet, loin de là. C’est pour cela que je vous conseille, pour compléter cette lecture, de rendre visite au site Polymer Clay Central (en anglais) (oui, je sais, il pique un peu les yeux...) qui comporte une véritable encyclopédie de la pâte polymère, et au site Parole de pâte (en français, ouf !), où vous trouverez plein d'informations et tutoriels très pratiques.
Je me contenterai de partager ici avec vous ma modeste expérience.

Le premier volet de cette série concerne la cuisson, qui est une étape certes peu créative, mais néanmoins indispensable à la bonne polymérisation (solidification) de la pâte. Que vous soyez débutant ou expert, cette étape doit bénéficier toute votre attention, afin de se dérouler dans les meilleures conditions, aussi bien pour votre sécurité, que pour le résultat obtenu !

* * *

LA CUISSON

Le four
Utilisez un four électrique, plus précis qu’un four à gaz.
N’utilisez jamais de micro ondes.
Utilisez toujours un thermomètre de four.
Certaines personnes se servent de leur four de cuisine. Si vous faites deux cuissons par an, pourquoi pas. Mais au-delà d'un certain volume de modelage, je vous conseille d'avoir un four réservé à la cuisson de la pâte polymère. Vous pouvez trouver un mini four neuf à partir de 50 €, et d'occasion pour beaucoup moins cher.

Testez votre four
Avant de cuire votre première réalisation, je vous recommande de tester votre four. Pour cela, chauffez le four à vide avec un thermomètre de four pendant 20 minutes en surveillant régulièrement la température (cela vous donnera une idée de l’écart éventuel de température entre celle indiquée par le thermostat et la température effective, et vous saurez ainsi si elle ne varie pas trop au cours de la cuisson).
Ca a l’air long et technique dit comme ça, mais en fait pas du tout (attendez un peu le jour où vous ferez de la céramique…), et cette petite précaution vous évitera bien des déceptions.

Votre nouveau meilleur ami, le thermomètre de four.

Comme en cuisine, la pâte polymère nécessite une durée et une température de cuisson précises, et comme en cuisine, si on ne respecte pas ces indications, ça brûle !
Et une matière plastique (ce qu'est la pâte polymère) qui brûle, ça n'est pas génial génial (pour vos poumons, et aussi pour l'environnement). Si cela vous arrive, arrêtez immédiatement le four, ouvrez-en la porte, et surtout, ouvrez grand toutes les fenêtres de la pièce, ventilez longuement, et sortez de la pièce jusqu'à ce que la fumée se soit dissipée.

La température de cuisson
Staedtler, le fabricant de la marque Fimo, recommande de cuire la pâte 30 minutes à 110°. Pour les autres marques, référez-vous aux indications se trouvant sur l’emballage.
Utilisez un thermomètre de four (je ne le répéterai jamais assez). Très souvent, les fours électriques ne chauffent pas à la température indiquée par le thermostat, avec parfois 40° de différence en plus ou en moins, d’où des catastrophes.
Pour les petits malins ;) : inutile de vous dire que vous allez pouvoir vous passer de thermomètre et régler votre four à 90 ° pour être tranquille : la pâte sera mal cuite et restera fragile. Et vous ne vous en apercevrez que lorsque vous vous retrouverez avec votre objet en plusieurs morceaux dans les mains !
Enfin, je préfère ventiler pendant la cuisson, on n'est jamais trop prudent. Certains ne le font pas, mais si vous êtes sensibles aux odeurs, aérez !

La durée de cuisson
Si l’objet est juste décoratif et très fin (2mm), 20 mn suffisent pour cuire la Fimo.
Pour des bijoux, laissez cuire au moins 30 min, pour une meilleure solidité. Si la pâte est très épaisse, prolongez le temps de cuisson pour que la chaleur atteigne le centre de l’objet, l'essentiel étant de ne pas dépasser la température de 130 °.
Mes bagues compactes cuisent par exemple 45 minutes.
Si la pâte n'est pas assez cuite, elle risque de devenir cassante avec le temps.

Les étapes d'une cuisson réussie
1. Préchauffez le four, toujours avec le thermomètre à l’intérieur.
2. Quand la bonne température est atteinte, enfournez les modelages. Laissez la porte du four ouverte le moins longtemps possible, pour que la température ne redescende pas trop. Vos modelages doivent être disposés au centre du four, surtout pas trop proches -- ou, encore pire, au contact -- d’une résistance.
3. Laissez cuire 30 minutes (parfois plus selon la taille et l’épaisseur). Utilisez si possible une minuterie (pour ne pas risquer d’oublier qu’une cuisson est en cours).
4. Quand la cuisson est terminée, arrêtez le four et laissez les modelages refroidir à l’intérieur jusqu’à ce qu’ils acquièrent leur solidité finale. Cela vous évitera a) de vous brûler, b) d’abîmer les objets encore mous car chauds, c) l’apparition de bulles d’air sur la pâte translucide.
Chez moi, je cuis la Fimo entre 110 et 125 ° (mon four est capricieux). Mon seul impératif : ne jamais, jamais, laisser le thermostat approcher des 130 °. Je n’ai jamais eu de problème de cuisson depuis que je m'y tiens (soit environ 15 ans).

Le nombre de cuissons
Il est possible de cuire la pâte polymère plusieurs fois, l'essentiel étant de ne jamais dépasser la température préconisée par le fabricant.
Les cuissons intermédiaires peuvent être un peu plus courtes, tant que la cuisson définitive dure bien 30 minutes. Et non pas 10 minutes si la pâte a déjà cuit 20 minutes auparavant : il faut impérativement reprendre le processus de polymérisation depuis le début, et cela prend 30 minutes.
Attention si les pièces précuites doivent être poncées ou manipulées car, même si elles ont l'apparence de la pâte cuite, elles seront encore fragiles,

Assembler pâte polymère cuite et crue
La pâte crue n’adhère pas seule à la pâte polymère cuite. Pour coller de la pâte crue sur de la pâte cuite, il faut utiliser de la FIMO LIQUIDE.
La Fimo liquide est à utiliser en très petite quantité, sinon les deux parties encollées auront tendance à glisser l'une sur l'autre. Il faut en appliquer une petite goutte avec l’embout et l’étaler avec le doigt sur toute la surface de contact. Et se laver les mains après, bien évidemment !
Certains procèdent autrement. L’artiste américain Jason Freeny texture la couche de pâte destinée à servir de support, et se sert de cette accroche pour ajouter la pâte crue.
Il est aussi possible de mélanger les deux techniques : texture + Fimo liquide.

Le changement d’aspect
Souvent, quand je rencontre des modeleurs novices, ils sont désespérés par le changement de couleur de la Fimo à la cuisson. Si vous respectez les consignes, la pâte ne changera pas d'aspect au fil des cuissons. Si la pâte change de couleur, c’est que la température de cuisson est trop élevée.
Les pâtes blanche ou transparente ont tendance à jaunir  plus facilement, il faut donc toujours rester vigilant lors de la cuisson...

* * *

Pour résumer
  
Ne dépassez jamais 130 ° C.
Utilisez toujours un thermomètre. J’ai bien dit toujours ? Oui.
Vérifiez la cuisson régulièrement.
La pâte peut cuire plusieurs fois et plus longtemps que 30 minutes. Mais ce n’est pas une raison pour l’oublier dans votre four en fonctionnement. ;)

* * *

J'espère avoir répondu à la plupart de vos interrogations. Si malgré cet article, il vous reste des questions, n'hésitez pas à me les poser dans les commentaires ou sur ma page Facebook, je tâcherai d'y répondre.
Et si vous avez des choses à ajouter (ou que j'ai dit une bêtise...), tous vos commentaires sont les bienvenus !

* * *
 
Pour ne rater aucune information et participer au giveaway mensuel,
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...