samedi 25 juin 2011

Ateliers pâte polymère au Village des Métiers d'Art de Desvres

J'ai le plaisir de vous annoncer que j’ai été invitée à animer cet été des ateliers d'initiation à la pâte polymère au Village des Métiers d'Art de Desvres.
Le programme s’établit comme suit : le matin auront lieu deux ateliers figurines d'une heure chacun. Pendant ces ateliers, vous apprendrez à réaliser une « Funny figurine ».
Horaires : 10h-11h  et 11h30-12h30.
Adultes et enfants à partir de 8 ans.
Durée : 1h
Prix : 8€/pers (Tarif groupe sur demande)
Maximum : 12 personnes
Réduction de 20% pour tout accompagnant

L’après-midi, vous pourrez vous initier à plusieurs techniques de travail de la pâte polymère et de montage de bijoux avec la création d’une parure de A à Z : collier, bracelet, bague, boucles d’oreilles et bijou de portable. Trois thèmes différents seront abordés, selon les jours :
Thème Cupcake
Thème Klimt
Thème rayures estivales
Horaires : 14h à 17h-18h
Adultes et enfants à partir de 14 ans.
Durée : 3 à 4 h
Prix : 55€/pers (Tarif groupe sur demande)
Maximum : 12 personnes
Réduction de 20% pour tout accompagnant

Tout le matériel est fourni (pâte Fimo, outils, apprêts) et la cuisson est assurée à l'issue de l'atelier.

- - -

Calendrier des ateliers



Pour tout renseignement ou réservation*, contactez Emilie Haigneré au Village des Métiers d’Art de Desvres, par mail ou par téléphone : 03 55 33 10 13.

D’autres ateliers auront lieu pendant l’été, animés par Emmanuel Battesti (bois flotté), Bruno Chochoy et Anicet Delattre (céramique).

Pour télécharger le programme complet, c'est ici.
Présentation du Village des Métiers d’Art de Desvres .
Et pour les animations de la rentrée 2011 : www.vmad.fr

Bon week-end et à bientôt au VMAD !
 
Dorothée.

*Les réservations se font jusqu’à 5 jours ouvrés précédant l’activité, et le VMAD se réserve le droit d’annuler un atelier faute de participants.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 22 juin 2011

A quoi rêve un pissenlit ?


Dans quelques semaines va paraître un beau livre intitulé A quoi rêve un pissenlit ? 
L'histoire, joliment écrite par Alice Brière-Haquet et poétiquement illustrée par Lydie Sabourin, est celle d'un petit pissenlit qui se dissémine aux quatre coins de la ville...
Il est publié par Points de Suspension, une petite maison d’édition.

A cette occasion, l’auteur organise un concours proposant de gagner un exemplaire dédicacé de son livre.
Vous pouvez vous aussi tenter votre chance, en diffusant un petit mot avec la couverture et l'annonce de ce concours sur votre page Facebook ou sur votre blog, puis en laissant un commentaire sur la page de l’auteur pour la prévenir de votre participation.
Vous avez jusqu’au 6 juillet !

Vous pouvez en outre admirer sur le blog d’Alice des extraits du livre.
C'est beau, n’est-ce pas ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 19 juin 2011

Plastique fou et bouclage...


Bonjour !

Il y a quelques semaines, j'ai voulu faire des tests avec du plastique fou, histoire de changer un peu de la pâte polymère... Je venais de découvrir le travail merveilleux de Lady Desidia, une créatrice et illustratrice espagnole qui, entre autres, crée des bijoux en porcelaine froide, peints à la main, souvent en noir et blanc.
Comme en ce moment je suis en plein trip noir et blanc, j'ai tout de suite été emballée par ses bijoux et j'ai voulu tester moi aussi des bijoux dessinés.
J'adore dessiner mais pour moi la plupart du temps le dessin et la création de bijoux sont deux activités dissociées, alors je trouvais intrigant de mêler les deux.

Si vous ne connaissez pas le principe du plastique fou, voici comment ça marche : c'est une matière qui se présente un peu comme un calque assez épais, avec une face lisse et brillante, et une face rugueuse, sur laquelle on peut dessiner à l'encre (j'ai utilisé de l'encre de chine au Rotring et au pinceau), aux crayons de couleurs, en gros avec tout ce qui va accrocher la surface rugueuse... Le dessin est ensuite cuit, et le plastique va se contracter lors de la cuisson (ça gondole, c'est rigolo): il va rétrécir et devenir beaucoup plus épais, ce qui permet d'en faire des bijoux, porte-clés, etc.
Cette matière se découpe simplement avec des ciseaux et se perce avec une perforatrice, un jeu d'enfant donc, du moment qu'on n'oublie pas de le faire avant la cuisson !
Petit détail : le dessin du départ doit être beaucoup plus grand que le résultat voulu, car ça rétrécit (beaucoup)...

Voici le résultat de mes bidouillages.


Ces petites poupées vont probablement devenir des pendentifs, et je compte aussi en faire d'autres plus petites pour les monter en boucles d'oreilles.


Cette jolie dame va devenir une broche...

- - -

Voilà, je ne sais pas si je posterai encore au mois de juin car je donne la touche finale à mon livre donc je n'ai pas beaucoup de temps.
Et puis c'est la galère pour taper mes textes dans Blogger car j'ai été contrainte de retrouver mon vieil ordinateur dont le clavier est italien, ce qui fait que Môssieur n'a jamais entendu parler d'accent circonflexe (entre autres farces)...

Pour vous prouver que je travaille, voici quelques photos de moi la semaine dernière, en train de terminer les dernières figurines. Si elles avaient été prises ces jours-ci, ce serait plutôt moi en train de boire, manger et dormir devant mon ordinateur pour finir de taper mes textes, trier environ 2000 photos, traiter celles que je garde, essayer de prendre de belles photos malgré l'adversité (un mois de juin à Calais, c'est environ 2,5 jours de soleil...Oui, tout ça! Vous ai-je dit que la semaine dernière j'ai du ressortir mon écharpe?)
 
 

Avec tout ça, je prépare plusieurs nouvelles collections (je ne peux pas m'en empêcher...), ainsi que les ateliers que j'animerai au Village des Métiers d'Art de Desvres cet été. Le planning sera calé la semaine prochaine, je ferai une note à ce sujet. Ah et aussi, je pense avoir trouvé une nouvelle technique pour le travail de la pate polymère. Il faut encore que je fasse quelques tests supplémentaires mais cela s'annonce très prometteur. Je publierai les résultats en juillet, cela sera une excellente occasion pour un premier tutoriel.
C'est bien d'être ainsi occupée car cela m'évite de trop penser au départ de mon homme. Pas définitif, mais six mois quand même, en Guadeloupe... Oui, je sais, c'est loin. Moi je suis restée avec les chats, d'ailleurs eux aussi auraient bien voulu partir...

Yoko
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 10 juin 2011

L'Arbre des Possibles, ma contribution au concours Visions du Futur

J'ai quelqu'un à vous présenter…

polymer clay tree

Ça y est, les résultats du concours Visions du Futur organisé par Perles & Co ont été annoncés la semaine dernière.
Je ne participe que rarement à des concours, par faute de temps surtout. Mais là, quand j'ai entendu parler de ce concours dont le thème très emballant était de proposer sa vision du futur, je n'ai pas pu résister. Ça tombait bien : j'avais un petit creux dans mon emploi du temps, et je me suis dit : "Pourquoi pas?".
 
(Pfff, dire je n'avais même pas fait de post sur le sujet ! C'est vrai que je suis très très occupée en ce moment avec mon livre qui se termine, mais ce n'est pas une raison !)

polymer clay tree

Pour moi, une multitude de futurs sont possibles, ils dépendront en partie de nos actes et de nos décisions. Le choix de la sculpture s'est rapidement imposé, car cela me paraissait plus approprié qu'un bijou pour montrer la complexité des avenirs possibles.
Des différentes idées que j'ai eues, ma préférée était cet être hybride, une créature-arbre, croisement entre animal, végétal et mécanique, qui peut aussi être considéré comme une allégorie du monde.

polymer clay tree

La réalisation a demandé quelques jours de travail, mais quand je l'ai terminée, grosse "déception" : j'ai trouvé qu'elle ressemblait beaucoup aux adorables Mokudomos de l'artiste italienne Sefora Pons, une de mes artistes préférés (donc pas une déception au sens esthétique, mais plutôt au sens moral).
Ce n'était pas du tout mon intention, mais je suppose que j'ai d'une façon ou d'une autre été influencée par son travail que j'ai découvert récemment et dont je suis totalement fan. Je vous laisse juges...
Bref, j'ai carrément failli renoncer à participer à ce concours, mais j'y avais consacré beaucoup de temps. A force de ne pas en dormir, j'ai fini par lui écrire pour lui demander son avis directement, et elle m'a répondu très gentiment qu'elle ne voyait pas d'objection à ma participation au concours. Quelle grande dame !
Comme cette histoire continue néanmoins à me préoccuper (mais je me soigne), j'aimerais bien savoir ce que vous auriez fait à ma place.

 - - -

Je reviens au concours...
Après quelques semaines de votes (et dire je n'ai même pas pu voter car je n'ai jamais réussi à me souvenir de mon mot de passe , la honte !), j'ai eu la surprise de faire partie des finalistes. Surprise, car il y avait beaucoup de participants et autant de belles créations.
J'ai ensuite tremblé pour mon arbre (très fragile) qui a du traverser toute la France pour affronter le comité de sélection, emballé dans des kilomètres de papier bulle… Il est heureusement arrivé intact.

Finalement je n'ai pas gagné, mais je suis très contente d'avoir fait partie des finalistes, et puis les créations gagnantes (ou non) sont toutes très belles, je vous invite à aller les voir en cliquant ici.
J'attend le prochain concours avec impatience pour retenter ma chance !
Et mon petit arbre devrait regagner ses pénates pluvieuses vers la fin du mois, ça va lui faire tout drôle après avoir passé un mois sous le soleil d'Albi !

- - -

Revue de détails

polymer clay tree close up detail

Le cœur niché dans un écrin doré représente l'amour, la beauté cachées sous l'écorce rugueuse.

polymer clay tree close up detail

Les rouages que l'on entraperçoit à l'arrière peuvent être interprétés de deux façons : la mécanique fonctionnant en harmonie avec la biologie, ou au contraire les faux-semblants d'une technologie qui a pris l'apparence de la vie.

polymer clay tree close up detail

La colonie de fleurs-champignons évoque un fonctionnement en symbiose, collaboration nécessaire à la survie de l'une comme de l'autre espèce.
Les fruits de l'arbre (ou ses parasites?) sont une allusion au temps qui passe, car le futur, on y sera très vite.
L'arbre qui semble mort est aussi une façon de dire que le futur peut faire peur, mais les trésors qu'il dissimule annoncent également de belles surprises.

Mes sources d'inspiration sont plus ou moins évidentes : Sefora Pons, Aubrey Beardsley, Tim Burton.
J'ai parlé plus haut de Sefora Pons, la touche Tim Burton est flagrante avec l'arbre mort, tandis que l'inspiration de l'artiste Aubrey Beardsley est plus discrète, elle apparait dans les motifs répétitifs qui ornent le dos des horloges-fruits.

- - -

polymer clay tree close up detailpolymer clay tree close up detailpolymer clay tree close up detail

"Making-of"

J'ai d'abord construit une structure en papier aluminium et fil de métal, que j'ai recouverte d'une première couche de pâte polymère blanche sur laquelle j'ai posé les détails comme la feuille d'or, les rouages, les écailles ou encore le visage.
J'ai ensuite ajouté une couche de pâte polymère noire que j'ai texturée pour représenter l'écorce, sur laquelle j'ai posé les fleurs champignons.
Enfin, j'ai signé le dessous avec une tranche de ma cane signature comportant les initiales DV.
En parallèle j'ai monté les trois fruits-horloges avec de vieux cadrans de montres, dont j'ai décoré le dos d'écailles au motif géométrique noir et blanc, encadrés avec de la pâte elle aussi texturée comme de l'écorce. Après la cuisson, les fruits ont été montés à de la chaîne et accrochés aux branches.

- - -
 
Arbre des Possibles

2011
Hauteur : 17,5 cm
Pâte polymère (de marque Fimo classic et soft).
Pièces de montre de récupération (mécanisme et cadran).
Chaîne métallique.
Crochets en argent 925.
Epingles.
Feuille d'or.
Structure en papier aluminium et fil métallique.

- - -

My contribution to the Perles & Co polymer clay contest.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...